Giselle est le ballet romantique par excellence.

Création le 30 juin 1841 à l’Opéra de Paris, salle Le Pelletier
Musique : Adolphe Adam et Norbert Burgmûller (interpolation : pas de deux des vendangeurs)
Ballet en deux actes, basé sur un argument de Théophile Gauthier et Vernoy de Saint-Georges
Chorégraphie originale : Jean Coralli et Jules Perrot
Décors : Pierre Ciceri - Costumes : F. Lormier
Interprètes :Carlotta Grisi (Giselle), Lucien Petipa (Albrecht/Loys), Adèle Dumilâtre (Myrtha)
Nathalie Fitz-James et Auguste Mathilde (Pas de deux des Paysans)

Argument

Théophile Gautier s'inspire d'un passage du livre de Henri Heine, De l'Allemagne, qui traite de la légende des Willis, ces fiancées mortes la veille de leurs noces et qui entraînent les voyageurs imprudents dans des rondes mortelles la nuit tombée - Argument de Giselle en ligne, source Gallica, BNF
Acte 1 :

Giselle, jeune paysanne, aime un jeune paysan d’allure noble nommé Loys. Celui-ci lui a juré fidélité. Elle danse en son honneur, oubliant  son cœur fragile et se moque des remontrances de sa mère qui lui rappelle l’histoire des willis, ces jeunes filles transformées en fantômes pour avoir trop dansé qui  morte la veille de leurs épousailles se vengent des hommes la nuit en les étourdissant de danse et en les précipitant dans le lac.. Amoureux de Giselle, le garde-chasse Hilarion observe l’attitude de Loys et découvre qu’il n’est autre qu’Albrecht, duc de Silésie, fiancé à Bathilde, fille du Prince de Courlande. Ces derniers  font halte avec leur chasse dans la maison de Giselle. Hilarion  fou de jalousie révèle devant tous l’identité de son rival. Giselle en perd la raison  (fameuse scène de la folie) et s’effondre sans vie dans les bras de Loys.
Acte 2 :
Venu se recueillir le soir, sur la tombe de Giselle, Hilarion est la proie des willis et de leur reine, l’implacable Myrtha, qui le condamne à danser jusqu’à la mort et le précipite épuisé dans les eaux du lac.
Albrecht vient à son tour sur la tombe de Giselle, il la voit  apparaître et danse avec elle, mais les willis les surprennent et imposent au jeune homme de danser jusqu’à ce que mort s’ensuive.
 Giselle tente de s’interposer, mais Myrtha l’oblige à faire danser son bien aimé. Celui-ci ne sera sauvé que par les premières lueurs de l’aube qui font rentrer les willis dans leurs tombes. Albrecht reste seul avec son désespoir.

Captation : Février 2004

Aurélie Dupont, Nicolas Le Riche, Delphine Moussin,Karl Paquette, Mélanie Hurel, Benjamin Pech – TNOP, 2 février 2004)

 

 

Giselle - Acte 1

Giselle - Acte 2

Giselle - Aurélie Dupont et Nicolas Le Riche
Retour à l'accueil